Géronimots

samedi 10 janvier 2015

LE QATAR ENCHAÎNÉ

                                     

                                                    
                LE CANARD ENCHAÎNÉ RENAÎT SOUS LE TITRE 
                                 LE QATAR ENCHAÎNÉ
                        


« Que notre lectorat se rassure, nous déclare dans un entretien exclusif le chief-manager de la publication, ce changement de titre et de propriétaire n'a rien à voir avec aucune forme de, comment dirais-je, le mot m'échappe, ah : soumission, soumission. Adaptation serait le mot juste pour désigner le process évolutif. Nous ne perdrons pas notre mordant, mais nous aurons à cœur de mettre l’accent sur des questions que le positionnement parfois désuet du Canard nous prohibait. Les femmes, par exemple, prenons les femmes, n'y a-t-il pas urgence à dénoncer cette injonction qui leur est faite d’aller à visage découvert? Leur épiderme est fragile, la surexposition lui nuit. Le Qatar enchaîné soutiendra les luttes du MLF, le Mouvement de Localisation des Femmes : le chef de famille doit savoir à tout moment où sont ses femmes, le danger est partout, le téléphone arabe ne suffit pas, elles auront à la cheville un coquet bracelet high-tech ad hoc. Il va de soi que Le Qatar enchaîné appuiera le combat des femmes pour leur liberté, comme celle d’être dénudées sur les plages, sous un voile approprié qui les recouvrira. La religion est une affaire importante : savez-vous, savions-nous nous-mêmes pourquoi le Canard bouffait du curé, comme on dit vulgairement ? C'était, ce ne pouvait être que pour frayer la voie à la voix de l'imam ... L’appel du muezzin traversera le tapage des cloches. Et le foot, n'oublions pas le foot, rien, presque rien n'est plus important que le foot. Le PSG allait à vau-l'eau, depuis son rachat il caracole. Demain il s’appellera le QSG, comme feu le Canard renaît dans le Qatar, transfiguré, colorisé, augmenté, 64 pages au lieu de 8 ! Mais avis à nos lecteurs : Le Qatar enchaîné, journal satirique, ne paraîtra pas le mercredi, comme le Canard, il sortira le vendredi, si vous voyez pourquoi."




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire