Géronimots

mercredi 21 janvier 2015

LAPINS CRÉTINS

               
                                             


                                        "Certains croient que, 
                                       passez-moi l'expression, 
                                  pour être de bons catholiques 
                              ils doivent être comme des lapins."
C'est le dernier bon mot du très populaire pape François dans l'avion, donc plus près du Ciel (1), qui le ramenait de Manille où le show de sa grand-messe aurait rassemblé, selon les organisateurs, 6 millions d'enthousiastes  (2)  - du grec "en" (en) et "theos" (dieu)  -,  2 millions de plus que nos marches du 11 janvier ! Le lapinisme est un humanisme, la bombe démographique - un peu tard pour en stopper la déflagration -  doit beaucoup à ces messieurs du Vatican, confits dans leur chaste célibat ou Tartuffes menant sous cape "une vie souvent dissolue", comme vient de les invectiver leur Souverain Pontife, s'adressant à la Curie Romaine. La population des archi-catholiques Philippines pourrait presque doubler d'ici cinquante ans. Rassurons-nous, ça devrait continuer de pareillement performer dans ceux des pays d'Afrique où le Vatican a dans ses bergeries de vastes troupeaux, dès lors qu'insoucieux de toute logique le pape a fermement réitéré, après avoir raillé les lapins, l'immémoriale condamnation de toute contraception "artificielle" : préservatif, pilule, D.I.U. (Dieu n'aime pas le D.I.U.), renvoyant ses ouailles à la contraception "naturelle" (éloge de la nature par les adeptes du surnaturel), théologiquement correcte et d'une efficace on ne peut plus douteuse. Pie XII autorisa et vanta en son temps la "continence périodique" via la fameuse méthode Ogino : "Ogino ergo sum", pourraient s'exclamer ses natifs reconnaissants. Et nous renverrons le papal François à la phrase fameuse d'une gloire de son Église, évêque de Condom (!) puis de Meaux,  prédicateur officiel de la cour,  grand expert en oraisons funèbres, Jacques Bénigne Bossuet : "Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils continuent de chérir les causes."

(1) Géronimots 24 décembre 2014 Aggiornamento
(2) Géronimots  7 janvier 2015  Jour noir























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire