Géronimots

vendredi 30 janvier 2015

CAFARMACIE



CAFARMACIE : Officine entièrement dédiée à un certain Gregor Samsa.

Gregor, quoique fort myope, collé aux carreaux sales de sa chambre apercevait confusément de l'autre côté de la rue le clignotement vert de l'enseigne, bien reconnaissable, de la cafarmacie. Les rayonnages devaient être envahis jusqu'à presque en crouler par les centaines et les centaines de spécialités conçues expressément pour son cas. S'il réussissait à s'y traîner, on l'y recevrait à bras ouverts, sans doute le laisserait-on picorer à sa guise parmi les substances, avaler les comprimés, engloutir les sirops et autres liquides régénérants, et même se piquer en enfonçant son abdomen dans l'aiguille des seringues ! Nul doute que par l'ingestion, même au petit bonheur, de tant et tant de médecines, il serait sauvé, ou alors, tout au contraire, le personnel en blouse blanche aurait bientôt le chagrin de voir ses fonctions vitales ralentir, mais pour peu que la poubelle de la cafarmacie ne soit qu'à moitié pleine, il saurait bien se traîner jusqu'à ce réceptacle idéal, s'y enfourner tout entier, s'enfoncer dans le cartonnage des boîtes vides, parmi les notices indiquant les effets et les posologies, et dans le bruit, s'apaisant par degrés, de ces froissements, peut-être aurait-il quelques légers spasmes juste avant de s'endormir dans ce berceau de papier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire