Géronimots

jeudi 12 septembre 2019

VIANDE IN VITRO ?

Les fidèles de l’Église de Rome sauront s'en passer, eux qui depuis deux millénaires ont le privilège, tous les jours si ça leur chante, de se nourrir du Corps du Christ lors de la miraculeuse transsubstantiation opérée par le célébrant à l'aide de manipulations rituelles et de formules cabalistiques. In vitraux veritas !

dimanche 1 septembre 2019

HIS BUTTON IS BIGGER

ART PARIÉTAL CONTEMPORAIN
Sur une plage naturiste girondine, à même les restes d'un blockhaus nazi du mur de l'Atlantique, on aura reconnu le fascisant président US, évoquant dans un tweet (janvier 2018) sa guerre des boutons - atomiques - avec le dictateur communiste nord-coréen.

jeudi 29 août 2019

LE GANG DES POTICHES

G7
Le gang des potiches
en goguette
à Espelette.

dimanche 18 août 2019

LGBTUDE

Confrontée à de croissantes difficultés de taxinomie, la mouvance LGBT envisage de recourir à l'expertise de Prostatie Danielle.

LA GROTTE DE LA SQUAW


La grotte de la Squaw, ainsi nommée depuis que des chercheurs ont mis à jour, sous les répétitives images de bisons qui les occultaient, de riantes scènes de la vie quotidienne des Amérindiens : repos du guerrier sous le wigwam, danses bachiques, confection de coiffes emplumées, guirlandes de scalps … :  intrigant palimpseste, suggérant que l’Ancien Monde aurait été découvert dès l’époque préhistorique par des ressortissants du Nouveau Monde, avant que ceux-ci ne disparaissent, sans doute à la faveur de guerres tribales avec nos aïeux périgourdins. Reste à déterminer si les artistes pariétaux de la Squaw étaient des Sioux, des Apaches, des Mohicans ou autres. Les experts s’écharpent sur ce point dans leurs revues savantes.

mardi 23 juillet 2019

GRETA / LISBETH



Entre ces deux Asperger, ou supposées telles, toutes deux venues du froid, et menues l'une et l'autre, la réelle et mythique Greta Thunberg et la fictive et géniale Lisbeth Salander - l'héroïne du regretté Stieg Larsson -, mon cœur ne balance pas : c'est Lisbeth que j'aime.

dimanche 21 juillet 2019

PROUST PRÉCURSEUR DE FACE-APP


   Vers la fin du « Temps retrouvé », longtemps absent de Paris le narrateur se rend à une « matinée » chez la princesse de Guermantes, où il a le choc de soudainement découvrir les effets opérés par le Temps sur le visage des invités, et de comprendre qu’il est lui-même devenu vieux … C’est la célèbre séquence du « bal de têtes », selon l’expression de Proust. Nul doute que les  rusés concepteurs de FaceApp, l’appli russe qui vous ride, creuse et flétrit la bobine en un clin d’œil, sont des proustiens invétérés.

jeudi 18 juillet 2019

LES CONQUÉRANTES

  
      (avec l'aimable collaboration de José Maria de Heredia)



 Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
 Fatiguées de porter les mecs et les nénettes,
 Bizarres instruments à long col de métal,   
 En travers des trottoirs gisaient les trottinettes.

dimanche 14 juillet 2019


L’ORACLE HOUELLEBECQ ET L’AFFAIRE VINCENT LAMBERT

    Michel Houellebecq, l’écrivain national, dans sa tribune du Monde daté du 12 juillet, voit dans la mort de Vincent Lambert un crime d’État, pas moins : « Ainsi l’État français a réussi à faire ce à quoi s’acharnait, depuis des années, la plus grande partie de sa famille : tuer Vincent Lambert. » Autrement dit, le combattant suprême et grand timonier de la littérature française s’aligne exactement sur les parents de Vincent Lambert, couple de catholiques intégristes, d’ailleurs en phase avec le Vatican selon lequel cet arrêt des soins est « une défaite pour notre humanité » ; à l’inverse, l’envoi au bûcher, par les Inquisiteurs de la sainte Église de Rome, des « hérétiques » de tout poil ou des sataniques « sorcières » était une victoire pour notre humanité.
    Houellebecq, de sa position suréminente et surplombante, est à même de nous délivrer un savoir absolu sur le vécu de la victime de « l’État français » : « Il n’était en proie à aucune souffrance du tout. » ; et puis, deux lignes plus bas : « Il vivait dans un état mental particulier, dont le plus honnête serait de dire qu’on ne connaît à peu près rien. » Un peu contradictoire avec ce qui précède ? Tant pis. Juste après : « Il n’était pas en état de communiquer avec son entourage, ou très peu (ce qui n’a rien de franchement original ; cela se produit, pour chacun d’entre nous, à peu près toutes les nuits). » Cette analogie, établie par le grand penseur, entre dix ans d’état végétatif et notre sommeil quotidien, laisse … rêveur. Et comme le romancier génial est doué de connaissances médicales et pharmacologiques sans pareilles, il est en mesure d’affirmer que, grâce à la morphine : « La souffrance n’est plus un problème, c’est ce qu’il faut répéter sans cesse aux 95% de personnes qui se déclarent favorables à l’euthanasie. » Vers la fin de « La carte et le territoire » (2010, prix Goncourt, respect), le père du personnage principal Jed Martin, atteint d’un cancer incurable va demander son euthanasie en Suisse. Que fait le fils, informé après coup ? Il va … tabasser et quasiment massacrer à coups de pieds et de poings  une malheureuse employée de la bien réelle association Dignitas qui a commis le crime de répondre favorablement au souhait, motivé, de son père. Cette salutaire intervention du courageux Jed aura été précédée de toute une série d’affabulations houellebecquiennes sur les horreurs des protocoles de ces euthanasies ; un procès s’ensuivra, mais Houellebecq, héros français, récemment décoré de la légion d’honneur des mains mêmes de Macron, sera relaxé au nom des droits de la fiction à dire tout et n’importe quoi.
    Les 95% de Français qui en effet sont favorables à l’euthanasie sont évidemment des idiots ; celles et ceux qui, refusant la perspective de leur déchéance, vont volontairement mourir en Belgique ou en Suisse, devraient plutôt faire soumission au discours du suprême savant Houellebecq. Mais notre grand homme national, vertueux défenseur de la vie ou la survie à tout prix, n’a pas trop à s’inquiéter : la lâcheté des Présidents successifs, craintifs devant l’Église catholique (2% de nos concitoyens vont à la messe tous les dimanches), le conservatisme dominant dans le corps médical, donnent encore de beaux jours au tabou français de l’euthanasie. La nouvelle loi de « bioéthique » se focalisera sur la PMA, sujet plus glamour, et notre pays devrait en rester aux tartufferies sédatives de la loi Leonetti. En attendant, comme antidote à l’oracle national, on peut lire « Médecin catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie », de la Belge Corinne Van Oost, ou « Le Tout dernier été » de la romancière Anne Bert, qui atteinte de la terrible maladie de Charcot avait choisi à 59 ans, en octobre 2017, d’aller mourir en Belgique.

mardi 9 juillet 2019

ABOUT "GODOT"

"En attendant Godot" décortiqué ce matin sur France Culture dans Les Chemins de la philosophie, l'animatrice et son invité ayant simplement oublié que la pièce ne se soutient que de ce nom génial : "Godot", lequel ne saurait être que la francisation burlesque du "God" anglais, dans cette pièce écrite en français par un natif anglophone. "Dieu" est mort, depuis toujours, non sans avoir longtemps été le signifiant majeur de l'Occident. Le Nom bouge encore dans la pièce de Beckett, assez pour polariser l'attente de Didi et Gogo. Et dans l'Arbre, oublié lui aussi, "arbuste" ou "arbrisseau" (les protagonistes d'une action absente se chamaillent à ce propos), tombe sur la scène, rabougri, celui primordial qui aura été cause (la faute à la Femme, bien sûr) de la Chute, que l'arbre de la Croix rédime, pour les tenants de la fable chrétienne. Ces Chemins de la philosophie n'auront pas su croiser ceux de la théologie, dommage pour l'intelligence de la pièce.

dimanche 23 juin 2019

MARIONS-LES


- Comment ça va ?
- Pussy-poussah.

vendredi 21 juin 2019

GENRÉ.E

Photo Luc Concorde sur Facebook
Si à quarante ans
t'as pas changé de genre,
t'as raté ta vie

mardi 18 juin 2019

ARBORETUM

Ces apprentis gardes rouges plantent des arbres sur les tombes anonymes d'ennemis du peuple qu'ils ont dénoncés ( leurs propres parents, si nécessaire), et qui ont été éliminés dans l'intérêt de la la Révolution culturelle pilotée par le Président Mao. Longue vie au Grand Timonier !

jeudi 13 juin 2019

MYSTÈRE SUR LA CÔTE FLEURIE

Andrée, Gisèle, Rosemonde, il fallait bien ces trois jeunes filles en fleurs pour entourer et soutenir la quatrième, Titine, qui non seulement a perdu la sienne, mais a dû finir par leur avouer qu'elle est dans une situation intéressante. Et comme son fiancé, le timide Marcel, a borné ses galanteries à quelques bisous sur la joue de la demoiselle, sauf à imputer son état à une nouvelle opération du Saint Esprit, en mission ou en vadrouille sur la côte normande, nul doute que les trois copines vont la cuisiner jusqu'à lui faire cracher le morceau.

samedi 8 juin 2019

New Age of Art sur Facebookj
   Vague à l'âme ?
   Non...
   Plus bas. 
                                                                                      
                                          

samedi 25 mai 2019

FÊTE DES CHIMÈRES

CORNINOUILLE OU GRENICHON ?

mercredi 22 mai 2019

MÊMONS-NOUS
LES UNS
LES AUTRES

mercredi 24 avril 2019

Soucieux de résorber le reliquat jauniste
Macron va-t-il clamer qu'il faut bosser ++
Quitte à écorner de l'hexagone les us
Et froisser le Gilet qui hors manif n'existe ?

dimanche 21 avril 2019

PÂQUES

Sa vie
est un
roman.


Même pas eu
à naître
pour être.


Resurrexit
tertia die
sur le papier.

vendredi 5 avril 2019

CONGRÈS INTERNATIONAL DE SEXOLOGIE AVANCÉE

Montage photo Jérôme Manin - Oulipo (non officiel) sur Facebook
Les présentations :

- Clitoris-Orangis.
- Enchanté ... Clitoriz-Thai.
- Enchanté.

lundi 1 avril 2019

POURQUOI ?

         

     LOISEAU
        VOLE
          BAS

dimanche 24 mars 2019

ACTE XX OU VAIN

Beau comme la rencontre d'un alien et d'un néandertalien sur une courbure de l'espace-temps.

L'envie du bénis : facile à satisfaire au Vatican.

 Script-tease : Art d'aguicher avec les mots.

 Pour leur "acte XX" ou vain, que nous préparent les givrés jaunes ?

                           

samedi 23 mars 2019

DÉMISSION

Bergorin refuse 
la démission 
de Barbaglio

lundi 11 mars 2019

Tu aimes les produits "Art-Contemporain"?
N'hésite plus : 
Gobe-les!


Adrijana Selna  2015 Croatie

samedi 9 mars 2019

VADE RETRO

Pas semaine sainte, mais sacrée semaine pour l'Église catholique romaine : le grandiose "Sodoma" de Frédéric Martel, accablante somme attestant que les prélats les plus homophobes sont presque toujours homosexuels pratiquants ; l'excellent film de François Ozon "Grâce à Dieu", centré sur le combat des anciens petits scouts lyonnais victimes du célèbre prêtre Bernard Preynat, grand pédophile devant l'Éternel, et sur le cardinal Barbarin ... condamné avant-hier à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation de ce même Preynat ; l'émission d'Arte mardi 5 mars "Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Église" - violées par des prêtres et parfois engrossées, avortées de force, virées. Mais, comme dit le Saint-Père, même s'il a fait un peu (un petit peu) le ménage au Vatican, c'est la faute à "Satan".