Géronimots

samedi 22 février 2020

ÉTERNUITÉE

ÉTERNUITÉE : Ténèbres pérennes.
Avertissement liminaire des autorités du parc :
"Les ressuscités sont priés de se pourvoir au minimum d'une forte lampe de poche, et de préférence d'une bonne grosse torche, avec une méchante provision de piles, s'ils souhaitent évoluer autrement qu'à l'aveugle dans le noir de poix de l'éternuitée"

                 ******************
                  Avec effroi je m'avise
                    Que jour après jour
                       Ma savonnette
                          S'amenuise

mercredi 19 février 2020

MESURE POUR MESURE

Cette dame aurait-elle un peu trop maté, dans leurs œuvres impérissables, Rocco et ses confrères ? A peine a-t-elle rencontré, dans un cadre champêtre idéal, cet homme dégoté sur adopteunmec.com, qu'elle n'a pu s'empêcher de lui signifier, par le jeu de ses mains, les généreuses mensurations qu'elle souhaite trouver en lui. Hélas, quoique déjà fort dévêtu, pour la mieux séduire, le putatif partenaire pourrait bien se carapater, après cette requête, heureuse sera la dame s'il  ne lui envoie pas un "Ne me touche pas ! " sans appel, coupant court à l'idylle que l'on croyait bien emmanchée.

jeudi 13 février 2020

DÉCALCOMAMIE


(Addenda aux 69 additifs de Proustissimots, éditions Champ Vallon, 2013)
 DÉCALCOMAMIE : Procédé permettant de reproduire une aïeule.

    A la seule pensée de la mort inévitable de ma grand-mère, j’étais tout près de m’évanouir. Je me disais que sans elle je ne pourrais pas vivre, même les jeunes filles de la petite bande ne me seraient de rien si elle n’était plus. J’aurais volontiers troqué toute ma vaine culture littéraire contre un solide bagage d’ingénieur pour  inventer un procédé vraiment bluffant de décalcomamie, et fabriquer la machine révolutionnaire qui me restituerait ma grand-mère grandeur nature, et qui plus est en trois dimensions ! Il ne lui manquerait que la parole, mais à force de travail je réussirais à produire le prodige d’une grand-mère parlante, quitte à devoir me contenter, issue des montages complexes de son gosier de métal, d’une voix tant soit peu mécanique où sans doute aurais-je du mal à reconnaître le précieux timbre grand-maternel ; bientôt, même, mes tympans comme agressés et blessés par ces sonorités éraillées, je me résoudrais à presser le bouton pour mettre sur « off » la pauvre vieille ... Mais, insupporté par son silence, je me la remettrais en action, et ce serait le même débit monocorde, la même phonation rêche, que j’interromprais, avant de lui rendre de nouveau la parole, comme dans l'espoir d'une amélioration, passée la période de rodage : mais non, c’est toujours pareil, ce sera toujours pareil jusqu’au jour où, n’en pouvant plus de ce supplice auditif, sans pour autant tolérer  ses silences, me ruant sur les noirs jupons, qui recouvrent ce corps malheureusement peu humain, je l’arracherais à sa chaise pour — j’ai peine à le dire — la balancer par la fenêtre, et quelques étages plus bas elle irait se fracasser sur le ciment, bon débarras ! J’en rirais presque avant de sombrer dans le spleen, luttant désormais contre la tentation déraisonnable de me défenestrer, pour me punir et plus encore pour rejoindre au terme de ma chute une grand-mère qui n’est plus que débris, mal contenus par les lambeaux de ses noirs jupons, et le sang qui s’épanche de mon corps sans vie se mêle à l’huile visqueuse fuyant de ses rouages.


mercredi 5 février 2020

RECRUDÉCENCE

MODE PAS PUDIQUE (Ouxpo sur Facebook)
MODE PUDIQUE


RECRUDÉCENCE  : Essor de la mode pudique

mardi 28 janvier 2020

HOPPER

Une grosse feignasse
      la jeune fille
          Hopper

samedi 25 janvier 2020

ZOBERGYNE

ZOBERGYNE : Fruit d’une plante hermaphrodite, consommé comme légume.
Albertine, au restaurant, de préférence aux mets les plus savoureux, se pourléchait de la moindre préparation culinaire incluant des zobergynes ! Cette dilection m’intriguait, j’en venais à me dire que l’hermaphrodisme bien connu et solidement documenté de ces zobergynes y était pour beaucoup, suggérant que ma fiancée pouvait partager ce statut double, que cette Albertine était en même temps … un Albertin ! Ses petits seins pointant sous son T Shirt n’empêcheraient en rien que sous sa jupe, à la jonction de ses cuisses, si j’y portais la main … Mais à peine me risquais-je à des baisers légers sur sa joue, n’osant même pas effleurer ses lèvres, pas davantage balader ma main sur son corps dodu, remettant à une date ultérieure, lointaine, des approches qui me permettraient d’en avoir le cœur net ; et je songeais que si elle était pour de bon, comme ses zobergynes, des deux côtés de la barrière séparant les sexes, fille au-dessus de la taille, garçon sous ses jupons, je ne l’en aimerais pas moins, bien au contraire, charmé que son corps m’offrît cette complétude, inquiet seulement à l'idée que maman un jour s’en avisât, elle pourrait en mourir, et je n’y survivrais pas.
              (Addenda à Proustissimots Éditions Champ Vallon 2013)

vendredi 24 janvier 2020

SILICONNERIE

Siv GROTHE - Groupe Surréaliste Internazionale sur Facebook

samedi 11 janvier 2020

NÉOMOTS

GARDE-CHAMPRÊTRE : Membre du clergé spécialement affecté à des activités de surveillance à la campagne, au large des habitations. 
"Le garde-champrêtre  veillera à la bonne observance de l'Angélus. Il ne s'abstiendra pas d'intervenir dans tous les cas de manquements aux règles de la morale chrétienne ; s'il surprend, en forêt ou dans les fourrés, des actes de fornication, il brandira son crucifix au-dessus des pécheurs en les invitant, après qu'ils auront recouvert leurs parties honteuses, à réciter avec lui le Pater noster et l'Ave Maria."  
Vade mecum du garde-champrêtre, par Mgr Lorgneau, évêque du Mans

CORTEXTE : Écrit très cérébral.
   Les années 60 et 70 virent éclore quantité de ces cortextes dont rien que le titre fait peur. Ainsi  Mme Kristeva, experte en ce domaine, publia-t-elle Sèméiotiké (1969, 384 pages) ou Polylogue  (1977, 544 pages) ; cette même savante était simultanément éprise du Petit livre rouge  du Président Mao, opuscule dévot alors très en vogue  à Saint-Germain-des-Prés. Plus tard, en accord avec le nouvel air du temps, elle publia de gros romans aussitôt ensevelis dans l’oubli.



jeudi 9 janvier 2020

LE PÈRE MARTINET

Nombre de parents en grande difficulté avec un bambin intenable n'avaient pas trouvé mieux que de lui promettre pour la nuit de Noël la visite, si besoin réitérée d'un avatar contemporain du Père Fouettard :  le "Père Martinet", dont ils lui montraient les plus terrifiantes images. Depuis cette date, les cabinets de pédopsychiatres reçoivent les cohortes de ces petits malheureux, livides, tremblants, ravagés par d'horribles cauchemars, en proie à des hallucinations ... Les autorités de santé redoutent que ces effets du Père Martinet ne soient durables, voire incurables.

mercredi 8 janvier 2020

CONFESSION IS GOOD FOR YOU

Très juste ! Mais soyons sûrs que les Monsignori gays du Vatican, ceux épinglés dans le formidable Sodoma de Frédéric Martel, savent user de la confession pour se faire absoudre, et derechef s'adonner guillerets aux plaisirs qu'en bons Tartuffe ils n'ont de cesse de stigmatiser.

mardi 7 janvier 2020

VŒUX

                      NONNE ABBÉ 2020 !
  

dimanche 5 janvier 2020

CREDO IN UNUM


















Le torchon brûle dans le ménage à trois de la Sainte Trinité !

De notre correspondant à Rome
 La rumeur court, dans les couloirs Vatican, que la bonne entente des trois personnes divines serait en péril, par suite de la mauvaise humeur de la troisième, le Saint-Esprit, qui n'aurait de cesse de battre frénétiquement des ailes et de claquer du bec juste au surplomb du Père et du Fils, très irrités par ce manège. Tout juste, paraît-il, si le Fils, retenu in extremis par le bras musculeux du Père, n’aurait pas fait mine de happer le cou de l’oiseau Saint-Esprit dans le trop évident dessein de l’étrangler ! Ajout tardif à la dyade divine, ce Saint-Esprit en aurait gardé, nous dit-on, un méchant complexe, aggravé lors de la fameuse querelle dite du Filioque — tous nos lecteurs l’ont en mémoire — qui fut à l’origine du grand schisme d’Orient. Même mis sur  un pied d’égalité avec les deux autres par l’Église de Rome, même reconnu comme l’opérateur qui permit à Marie de devenir mère sans que fût mise à mal sa bienheureuse virginité, ce ne serait pas la première fois que le drôle d’oiseau Saint-Esprit chercherait à semer là-haut la zizanie. Jamais il n’aurait réellement admis de figurer, sur les images pieuses, sous l’aspect d’un volatile de mince envergure, qui plane vaguement entre les deux autres siégeant avantageux sur leurs trônes respectifs.  Il n’est pas impossible qu’il trouve une oreille compréhensive du côté des animalistes, toujours prompts à prendre le parti de nos amis à poils, à nageoires ou à plumes. Le Vatican en serait presque à redouter l'apparition d'une nouvelle religion, non plus trinitaire mais strictement monothéiste, refoulant dans le néant les deux premières personnes du Credo canonique, au bénéfice de la troisième, devenue l’unique : Credo in Sanctum Spiritum, représentée sous les traits d’un oiseau gigantesque au vol majestueux.

mercredi 1 janvier 2020

DEUX MIL VINGT

                               Curieux mais point devin,
                Discrètement il scrute
                Et in petto suppute :
                Que sera deux mil vingt?

dimanche 29 décembre 2019

LE COCASSE DU SIÈCLE


LE COCASSE DU SIÈCLE ?... Jean-Paul Sartre, évidemment, le plus grandiose et brillantissime idiot de la famille intellectuelle. « La liberté de critique est totale en URSS », écrit-il en 1954 après un petit tour au pays du goulag ; il ne répudiera la patrie de Lénine/Staline que pour s’amouracher du goulag tropical cubain, célébrer aveuglément le FLN algérien, parrainer le  crétinisme mao. Ce philosophe de la liberté n’aime rien tant que les dictatures, pourvu que communistes : «Tout anticommuniste est un chien. Je n'en démords pas et je n'en démordrai jamais» (sic). Dans sa mince autobiographie : Les Mots (1963), il voit dans la vocation d’écrivain une « névrose » dont il se déclare « guéri », guérison qui un an après lui vaut … le prix Nobel de littérature, qu’il refuse au motif que ce prix va toujours à des « bourgeois de l’Ouest » ou à des « rebelles de l’Est », comme en 1958 Boris Pasternak. Il invite alors les jurés de Stockholm à décerner leur prix au pur stalinien Cholokhov, prix Lénine 1960, et ces messieurs, pas chiens, d’obtempérer aussitôt (1965). Quoique « guéri » de la littérature, mais obsédé par Flaubert et Madame Bovary, le cocasse Jean-Paul se lance dans son gigantesque Idiot de la famille, dont la cécité interrompra la parturition monstrueuse, et dont il dira en 1977 : « L’Idiot de la famille qui est peut-être l’échec le plus complet, retrouve toutes les autres œuvres qui se sont brisées » … Entre autres inepties, relevons cette perle dans cet Idiot monumental : « Ce qui est sûr, en tout cas, c’est qu’elle ne jouit pas » — Emma, avec Rodolphe !!! Le lecteur, lui, aura du mal à jouir de la littérature sartrienne, si ce n’est — avant le credo de « l’engagement » — de quelques passages de La Nausée (dont la fin plagie sans grâce, avec la « petite mélodie » d’un air de jazz, la « petite phrase » de la sonate de Vinteuil d’un Proust honni, quintessence de l’écrivain « bourgeois »), et dans Le Mur de deux remarquables nouvelles : Érostrate (dérisoire avatar moderne de l’incendiaire du temple d’Artémis, tels ceux mal bâtis plus tard par notre auteur), et surtout L’Enfance d’un chef, d’un falot chefaillon fasciste, issu de la plume du futur grand chef Sartre.


mardi 24 décembre 2019

IL EST NÉ LE DIVAN ENFIN


dimanche 22 décembre 2019

EGO SEGO

Devant ses fans rassemblés au pied de son futur siège de campagne, Ségolène se positionne pour la présidentielle de 2022.

jeudi 19 décembre 2019

POST-APOCALIPSTICK


 Depuis qu'en vertu des nouvelles normes les bâtons de rouge à lèvres avaient disparu, mon attirance pour Titine avait pris un tour un peu curieux. Elle qui, avant le décret augural de l'ère post-apocalipstick, avait toujours les lèvres peintes en rouge vif, allait maintenant, comme toutes ses consœurs, lèvres nues, si je puis dire ; du coup, je ne reconnaissais plus en elle mon ancienne Titine, non que ses lèvres en ce temps-là violemment peinturlurées et comme saignantes me manquassent, tant s'en faut, car le fait est qu'elles m'avaient toujours un peu effrayé, comme si elles dessinaient la bouche menaçante d'une goule, quand aujourd'hui sa bouche m'aurait presque fait penser à celle d'un garçon, et  je crois que j'aimais davantage mon amie ainsi transmuée. 
                           Addenda à Proustissimots Éditions Champ Vallon 2013

mardi 17 décembre 2019

LA FROTTEUSE DU MÉTROPOLITAIN

Photo Gilles Rigoulet
Les pervers ne se cachent plus ! Cette dame, dans une rame du métropolitain, sans souci du qu'en-dira-t-on n'aura eu de cesse de tripoter et frotter ce pied de lampe, lascivement serré entre ses jambes, jusqu'à lui susciter une formidable érection qui à force d'attouchements menace de porter l'abat-jour tout contre le plafond ... Sans doute la débauchée sera-t-elle alors au septième ciel, sous les yeux effarés des autres voyageurs. Que fait la police ? 

dimanche 15 décembre 2019

GRÈVE DES PN

Il fallait s'y attendre : la CGT-PN (CGT-Pères Noël) et SUD-Pères Noël, rejoints par la CFDT-PN, ont déposé un avis de grève pour la nuit du 24 au 25 décembre. Les Pères Noël font valoir la dureté extrême de leurs conditions de travail : le froid, la neige, les caprices des attelages et les accidents et avaries qui s'ensuivent, les périls de la descente et de la remontée des cheminées. Ils exigent le maintien de leur retraite à 50 ans, comme tout récemment encore celle des roulants SNCF et RATP. Le Premier ministre a demandé aux PN de mener à bien leur "mission sacrée" ; il leur a représenté, avec des sanglots dans la voix, "la détresse des jeunes enfants de France au matin du 25 décembre, ouvrant la voie à la dépression, voire au suicide." L'Intersyndicale a dénoncé "un chantage odieux", en rejetant toute la responsabilité sur le gouvernement.

mardi 10 décembre 2019

JEUNES FILLES EN FLIRT

Photo Nicola Battista sur Facebook
                                                   
 Le 10 décembre 1919, il y a tout juste cent ans, notre ami Proust recevait le prix Goncourt pour ses jeunes filles en fleurs, et en flirt, bien sûr :

   A L'OMBRE DES JEUNES FILLES EN DUVET

Marcel, jeune bourgeois, en villégiature sur la côte normande et en vadrouille dans le bocage a surpris ces demoiselles très emmêlées, qui eurent tout juste le temps de rabattre sur leur trio le duvet déployé pour le confort de leur aimable partie de campagne. Le bon jeune homme passe son chemin, effaré de ce qu'il a vu, et d'autant plus désolé d'avoir dû se contenter de l'imbrication des six jambettes qu'il les a d'emblée attribuées à trois des jeunes filles d'une certaine petite bande bien connue de lui, amoureux qu'il est de l'une de leur quatuor, la prénommée Titine, sans savoir si elle est ou non impliquée dans le voluptueux agencement champêtre dont il vient d'avoir le tableau incomplet. Et, hagard, il marche au hasard, redoutant que sa Titine ne fasse bel et bien partie du trio des actantes : trois chances sur quatre, arithmétiquement ! Mais elle pourrait aussi se trouver être l'innocente quatrième, l'absente du gomorrhéen bouquet, spécule-t-il, pressentant que la plus mortelle obsession sera désormais son lot, et, justifiée ou non, qu'une douloureuse jalousie sera, peut-être à jamais, l'aliment de son amour.

lundi 9 décembre 2019

ŒDIPE DE NAZARETH


Aujourd’hui lundi 9 décembre 2019, c’est dans la fable chrétienne la Fête de l’Immaculée Conception — à ne pas confondre, svp, avec la Conception virginale ! Marie est dite « la nouvelle Ève » en ce que, "immaculée", conçue sans péché, elle répare la faute de la déplorable Ève, d’où vient tout le mal. Son fils Jésus est « le nouvel Adam » qui, lui, répare la faute d’Adam poussé au péché par Ève.
Mais si Marie est la nouvelle Ève et son fils Jésus le nouvel Adam, n’y a-t-il pas de l’inceste dans l’air ? Au secours, vite, un nouveau concile, une nouvelle bulle papale pour nous arranger ça.

L'ENNEMI INTÉRIEUR




Tapi dans Cristaline :
Le nom noir de Staline





dimanche 8 décembre 2019

BANANA

Peut-être aura-t-on reconnu Donald, idiot N°1 du village global, déguisé en femme pour mieux se pénétrer de la Banane promue au statut d'Œuvre à 120.000 €, dans le cadre du Art Basel in Miami Beach, par Maurizio Cattelan, une des super-stars de "l'Art-Contemporain".

jeudi 5 décembre 2019

POINTE BIG

POINTE BIG : Celle qui permet à Donald d'apposer en gras caractères sa présidentielle signature au bas des documents officiels, pour la montrer tout faraud aux photographes, comme à ses copains un garçonnet sa bite .

mercredi 4 décembre 2019

NO MORE TOBACCO

On commence à voir, dans ces vieux films noirs américains, le flic, le privé, le malfrat, la blonde ou la brunette porter une clope à leurs lèvres, et puis, après un temps d'hésitation, la renfourner dans l'étui puis dans la poche du veston ou dans le sac à main, comme par un irrésistible effet rétroactif de ces virulentes campagnes anti-tabac qui leur foutent les boules.