Géronimots

samedi 14 février 2015

FISHLOVE

                                                                  
Cette jeune femme, même si elle eut, sans doute, dans un premier temps, quelque difficulté à reconnaître, en la personne de ce thon, son amant métamorphosé, loin d'en faire tout un plat aura eu l'esprit assez ouvert pour lui conserver son affection, sa tendresse, jusqu'à son désir que nous devinons intact sur cette émouvante image. Non seulement elle se garda, au matin de la métamorphose, de réprobativement s'envelopper dans les draps du lit où maintes fois déjà ils s'étaient aimés, mais elle le laissa venir sur elle, elle l'attira entre ses jambes, et dans l'oeil rond du bon gros thon, ou sur sa bouche aux lèvres (si lèvres il y a) très doucement décloses, nous lisons l'expression d'une gratitude éperdue, et la confiance que leur couple aura bientôt tout à fait  accommodé au changement des paramètres. Et qui sait si pour sa part la jeune femme n'en est pas déjà à rêver, dans  le clair-obscur de sa conscience, aux suites de cette  union, lorsque dans neuf mois ... A moins que le fruit n'en soit nullement l'expansion de leur duo en une  triade, mais tout au contraire sa, pour ainsi dire, reductio ad unum, si pour s'être trop entrefrottés les deux amants en venaient à ne plus faire qu'un, mi-chair mi-poisson, jeté sur la grève, immobile, et presque déjà résigné à laisser pourrir la situation.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire