Géronimots

vendredi 6 mars 2015

L'OEUF


                                                                   
Ovoïde comme la plus célèbre casquette de la littérature, coiffant un certain Charles Bovary, le crâne  superbement lisse et parfaitement nu de ce monsieur, pensif, méditatif, pourrait bien être dans l'attente ou l'espérance d'une imminente éclosion : et de même que la déesse Athéna naquit, dit-on, tout armée du crâne de Jupiter, nous verrions, immédiatement consécutif au fracas de ce crâne, jaillir d'un élan irrésistible un ... livre! un gros livre dont il faut croire qu'il s'était formé et fabriqué au secret de cette boîte ovale, hermétiquement close, au prix d'une longue et lente gestation, et lorsque l'heure fut venue, après quelques fendillements annonciateurs, ce fut l'éclatement soudain, la soudaine fracture de la paroi courbe, jusqu'alors sans aucune solution de continuité, et vêtu de cuir, doré sur tranche, flambant neuf, le lourd in-quarto sauta gaiement hors de sa niche laquelle, dès l'heureuse expulsion, se refermait, et notre homme, sans doute point près d'en finir de machinalement se passer la main sur son chef dûment restauré, comme s'il celait l'introuvable clé d'un  ténébreux mystère, nous l'eussions vu se pencher sur l'ouvrage, le volume, le livre et, tournant les pages, commencer d'aller pour ainsi dire à sauts et à gambades dans leur succession, comme s'il s'exerçait à leur lecture, si riche, profonde, profuse qu'il aura à s'y prendre et s'y reprendre on ne sait combien et combien de fois, en autant de laborieux mais fort plaisants et réjouissants essais.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire