Géronimots

vendredi 20 mars 2015

AU SALON

Quel est le donc prolifique auteur qui renouvelant hardiment l'art immémorial de la pile, aura trouvé bon, pour faire parler de lui, de  conglomérer ses oeuvres complètes en ce formidable amas qui ne se soutient, si nous en croyons  la rumeur courant les allées, que de sa présence occulte au sein et au coeur de l'édifice, sachant qu'au moindre remuement de son invisible personne, cachée comme celle de l'Iman attendu depuis plus d'un millénaire par certains musulmans, tout l'énorme tas va se flanquer par terre et le roi, comme on dit, sera nu? A moins que, beaucoup plus fort, notre homme arcimboldiquement ne fomente de changer d'un coup  - et quel! - l'informe agrégat en la forme même, mais livresque, de son visage, surdimensionné, monumentalisé, par réaffectation intégrale et réorganisation instantanée - mais longtemps méditée dans sa cachette? - de ses ouvrages qui désormais ne feront plus qu'un et c'est Lui, suprême attraction du Salon autour de quoi, comme  les mahométans autour de la pierre noire de la Mecque , nous verrons tourner la foule des visiteurs, oublieux des prix Nobel, Goncourt ou du Café de Flore morfondus derrière la géométrie banale de leurs piles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire