Géronimots

jeudi 25 décembre 2014

FAMILY LIFE


Cette image est un piège, où semblent s'afficher la douceur, la tendresse, l'harmonie intrafamiliale et intergénérationnelle,  et s'épancher le lait de la tendresse humaine, quand il y aurait lieu de s'alarmer du jeu rien moins qu'innocent des mains de la jeune femme brune, la mère des deux enfants, qui pourrait bien se disposer, dans un instant, dès que nous aurons tourné la tête, à littéralement ... dévisser celle chenue de la pauvre aïeule, sa propre mère! Quant aux deux délicieux bambins, leur rôle, établi à l'avance, voire répété en coulisses, ne serait-il pas de faire diversion par les expressions outrées de leur empathie? Et la pauvre vieille mama de tomber dans le panneau, charmée par les gestes, les sourires, éclairant déjà son visage las d'un bon regard, lequel, toutefois, aurait lui aussi de quoi nourrir le soupçon, car est-elle tout à fait dupe? Qui nous dit, même, consciente de l'atout, non de son âge, mais de son imposante masse, qu'ayant déjà pris appui de sa dextre sur le plateau de la table elle ne s'apprête pas à secouer, tel un catcheur usé mais encore solide, tel un Mickey Rourke dans The Wrestler, cette grappe humaine emphatiquement affectueuse qui s'est abattue sur sa personne supposée sans défense? Et il pourrait s'ensuivre un combat furieux et douteux, dont nous laisserons à notre  lecteur le soin de se peindre les péripéties et de supputer l'issue, même d'en faire l'objet d'un pari au sein de son propre cercle de famille, quelle qu'en soit la configuration, mais qu'il n'aille pas se plaindre, après ça, si entre les divers éléments de cette entité ça menace de tourner mal.