Géronimots

dimanche 21 décembre 2014

ASTHMOSPHÈRE

                                                                                                                                    
                                    

ASTHMOSPHÈRE n.f. couche d'air délétère.
L'asthmosphère de Prague ne valait rien à ce pauvre Franz. Vingt fois par jour, cent fois par nuit il était au bord de l'étouffement. Il ne rêvait que de partir pour l'Italie, de se dorer tout nu au soleil sur les plages, non sans redouter que l'astre n'eût tôt fait d'embraser son long corps maigre qui, confiait-il à son ami Max Brod, lui semblait, quelquefois, d'un matériau comparable au carton … Et il ne resterait rien de sa dégingandée carcasse, rien de rien sinon peut-être la lettre K en quoi, par un étrange prodige, elle se fût résoute, et si bien expansée que d'un bout à l'autre de la plage le K immense, inaltérable, reposant sur le sable blanc, gris ou noir,  offrirait sa substance inconnue à l'effort des chimistes qui, à désespérément vouloir l'analyser, y perdraient leur latin, leur grec, et toute leur faible science.