Géronimots

mercredi 24 décembre 2014

AGGIORNAMENTO

                                     
                                   
Le pape François  serait sur le point de frapper encore un grand coup, si nous en croyons cette image-choc du Calendrier Pontifical 2015, que nous sommes en mesure de dévoiler à nos fidèles lecteurs. Agenouillées derrière les hublots d'un aéronef - métaphore un peu trop appuyée peut-être de l'envol céleste -, les quatre jeunes personnes que voici étaient abîmées en prière quand le photographe du Saint Siège les shoota, leur laissant tout juste le temps de former sur leurs lèvres aimables, qui ânonnaient les Pater noster qui es in caelis et autres Ave Maria plena gratia, le plus gracieux sourire. "Catholique" signifiant, comme on sait, "universel", l'échantillonnage que nous offre cette "une" du calendrier papal va de la Caucasienne à l'Africaine, en passant par la Latino, ne manque que l'Asiatique, ce sera pour une autre fois. Leurs curieuses coiffes, assorties à leurs vêtures respectives, dont on goûtera le jeu des des couleurs, figurent à l'évidence cette longue paire d'oreilles, mobiles, frétillantes, qui ne seront pas de trop pour capter avec profit la voix divine si  elle consent à s'énoncer tout là-haut. Quant à ce curieux et floconneux appendice qui protubère au bas du dos de nos quatre modèles  - modèles artistiques, modèles de piété -, sa blancheur ne saurait que suggérer la pureté de l'âme, tout en procurant le coussin bien rebondi qui en cas de turbulences atmosphériques ou stratosphériques, ou de renversante vision béatifique, sera des plus utiles à la sauvegarde de leurs délicates anatomies lors d'une méchante chute sur le plancher du véhicule aérien. Les timidités des précédents successeurs de Pierre ne sont décidément plus de saison, avec ce calendrier - encore n'en voyons-nous pas les douze pages intérieures! - qui augure que la refondation de l'Église de Rome ne sera pas remise, une fois de plus, et si la Curie ne freine pas des quatre fers, aux calendes grecques.