Géronimots

mardi 8 mars 2016

EMMA 2016

Alex Howitt sur Facebook


A peine rentré du turbin, pour toute célébration de la Journée de la Femme cet homme se plongeait dans son journal, ne laissant d'autre issue à son épouse esseulée que de rêver, telle une Bovary, lasse de son charlot d'époux, à la graduelle dissolution de la tronche du sien, préludant à sa résorption intégrale à même les  pages du journal, en sorte qu'il ne devrait rester, de ce monsieur avec qui, morose, elle partageait la routine de ses jours, que cette utile gazette qui, le happant, l'en débarrassa, et dont pour toute cérémonie funèbre elle ira jeter  les feuillets à la poubelle, non sans rêver, par surcroît, que cette nuit, soulevant le couvercle, mieux que le génie de la lampe un bel homme en sortira qui bientôt sera en elle et ils s'aimeront, non dans le lit conjugal, mais sur un bruissant matelas de vieux journaux que froissent les enlacements de leurs corps avant peut-être qu'ils ne s'y enfoncent et s'y évanouissent  dans les épaisseurs des strates, incompréhensible énigme pour le Holmes ou le Poirot ou le Columbo appelé à chercher des indices dans l'amas opaque des feuillets.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire