Géronimots

mardi 29 mars 2016

DIESEL DIÉRÈSE DJIHAD

Carlos Tavares PDG de PSA
Contre ce Tavares, tous les avares gagne-petit de l'hexagone râlent : 5,24 millions d'euros de salaire pour 2016, le double de l'an passé, quand il ne faudrait  que quatre siècles et des poussières à un smicard pour gagner autant, sans compter que sauf à continuer de doubler tous les ans tes émoluments, tu ne sera même pas,  pauvre Carlos, milliardaire! Or, non seulement tu as, dit-on, requinqué PSA, mais par un surcroit de dons tu aurais dans ta besace un talent de versificateur ? Toi qui en avril 2015 articulais dans le poste : 
                  "Le diesel moderne est parfaitement propre". 
Un alexandrin! à l'aise, avec diérèse sur di-ésel, le carburant que tu prônes. Certes, notre pays de haute culture est riche en dodécasyllabiques, ainsi en août 2014 un sieur Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur :
                  "Ce n'est pas un délit de prôner le djihad" 
Si Bernard eut ce jour-là une case vide, ce n'était pas l'une des douze de ce vers : et à l'instant en voici deux d'alexandrins,   en voici trois, c'est trop facile, la phrase française porte en elle l'alexandrin comme le néocapitalisme l'inégalité quintessenciée.  Même "Carlos Tavares PDG de PSA" c'en est un, césure ou pas à l'hémistiche. Le compte y est, comme à la banque ton magot ô Tavares.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire