Géronimots

mardi 9 février 2016

L'EXPRESSOBS



Mettons que vous soyez abonné, par habitude, faiblesse, curiosité, vice, à l’Obs (ex-Nouvel Observateur, choc de simplification), et à L’Express. Or, voici que la même semaine, début février 16, depuis la une de ces deux news vous sautèrent au visage les respectives bobines d'un BHL, penseur botulien, sauveteur de la Libye, ambassadeur de la chemiserie Charvet, et d'une NVB, bébé-ministre à l’Éducation Nationale, traits lisses, sourire Colgate, discours automatique style commissaire du peuple. Que faire? Retourner les deux niouses, évidemment. Et soudain, en lieu et place de nos deux people, par deux fois vous saute à la figure la bouille d'un seul et même mannequin « Dior Homme Intense », barbe du troisième jour et qui fixement vous zieute du fond de son néant juvénile abyssal chic. Coincé recto/verso, ne vous reste qu’à planquer au fond d’un tiroir vos deux magazines jumeaux, comme son Paris Hollywood un petit ado d’antan et un peu plus tard son Lui, deux armes de masturbation massive pour cette génération-là.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire