Géronimots

lundi 15 février 2016

CES FRANÇAIS QUI SOUFFRENT

La crise frappe toujours plus  durement, comme ce pauvre homme en est la preuve qui, en désespoir de cause, surmontant toute timidité et toute pudeur, est venu se montrer à la télé pour que ses compatriotes soient au moins informés d'une si cruelle misère qu'elle ne lui a même pas permis de se payer une chemise pour la passer sur son maillot de corps ... Son veston étriqué, trop petit d'au moins deux pointures, il ne le doit qu'à la générosité d'Emmaus. Ce soir il a pris un repas aux Restos du Coeur, et si celui des téléspectateurs est resté insensible au pathétique de sa démonstration, peut-être ira-t-il, cette nuit, sous le feu des projos d'une émission d'une autre chaîne, se jeter à la Seine ou dans quelque Canal plus accueillant à sa pauvre carcasse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire