Géronimots

jeudi 1 octobre 2015

J'ARRÊTE LE PROGRÈS !

         J'ARRÊTE LE PROGRÈS ! 
Oui, moi, personnellement, ça se passait hier 30 octobre sur ventscontraires.net, le site collaboratif du Théâtre du Rond-Point.
http://www.ventscontraires.net/article.cfm/15433_j_arrete_le_progres_.html


                              J’arrête le progrès !



J’ai décidé d’arrêter le Progrès ! A moi tout seul, c’est urgent, c’est une question de salubrité publique. Ils sont tant qui en parlent sans avoir jamais rien fait, eh bien moi, si ! L’idéal ce serait sans doute, m’avançant fièrement, lui barrant la route, de lui annoncer que, Progrès, au nom de la Loi je t’arrête ! Et si tu n’obtempères pas je … Sauf qu’à procéder ainsi, je risque de le voir continuer tout droit, buté comme il est, sans ralentir, sans dévier d’un chouia, et je vais me faire renverser mais alors, grave … Encore heureux si je ne me retrouve pas aplati à même le macadam par ce rouleau compresseur sans état d’âme, mais aplati comme on n’a pas idée, jusqu’à ne plus représenter qu’une sorte de, comment dire, film ? De film si parfaitement appliqué à la chaussée qu’il lui est, que je lui suis consubstantiel, et comme si de rien n’était, loin de s’être interrompu le trafic continue de plus belle, quand je dis de plus belle c’est que, m’est avis, ça roule mieux que jamais, tous les véhicules, à deux ou quatre roues ou davantage, sensiblement plus véloces grâce à moi, à mon revêtement, à mon film, lequel s’est propagé tout du long et jamais la circulation n’aura été aussi aisée, aussi fluide, sans parler des bruits de roulement qui sont, si je tends l’oreille, si j’en avais encore une pour la tendre, merveilleusement amortis. Et cela s’appelle, et je n’y suis pas pour rien, moi qui d’apparence ne suis plus grand chose, cela s’appelle le Progrès !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire