Géronimots

dimanche 14 juin 2015

LE TOUR

Tout fiérot d'arriver en tête au sommet, et d'arborer le maillot à pois  de meilleur grimpeur, ce champion, nouveau Federico Bahamontes ou nouveau Charly Gaul, nouvel Aigle de Tolède ou Ange de la Montagne, ne semble nullement conscient que dans un ou deux dixièmes de seconde il va basculer dans la fatale faille malignement offerte à sa roue, et après lui tout le peloton, autant de pauvres gens promis à dévaler puis se coincer dans cette étroite fente où ils n'ont pas fini de se démener pour tenter de s'extraire, en vain, sans doute en vain, sous les flashes des photographes, voyeurs cyniques d'une agonie vélocipédique qui va mettre un terme à un Tour dont le tracé avait vicieusement prévu une descente impossible?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire