Géronimots

mardi 7 avril 2015

LES NUAGES

Caspar David Friedrich x par Philippe Mouchès 
Peut-être aura-t-on déjà reconnu, quoique vu de dos, soi-même Lev Davidovitch Bronstein, plus fameux sous le nom de Léon Trotski, qui déporté puis expulsé d'URSS sur ordre de Joseph Djougachvili, alias Staline, pour mourir onze ans plus tard sous un coup de piolet de l'agent du NKVD Ramon Mercader, vient à l'instant de découvrir qu'il ne figure plus sur cet escarpement du haut duquel, encore membre du Politburo du PCUS, il avait harangué trois heures durant en plein soleil une immense foule de travailleurs, électrisés par sa légendaire éloquence et qui, par les soins zélés des artistes du Guépéou, ont eux aussi disparu, sous la chape d'une opportune mer de nuages ... : même, notre homme s'étant rassis dans son fauteuil dont tout à l'heure, l'image apparaissant, il se leva en sursaut, nous ne saurions exclure que la surabondante nuée, diffusant depuis l'écran fatal, envahisse peu à peu tout le volume du bureau, jusqu'à finir par si bien l'absorber dans les plis de ce suaire grisâtre que le pic de l'assassin, même abattu cent fois, ne rencontrerait, en lieu et place de son corps, que le vide.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire