Géronimots

vendredi 10 juin 2016

MACRONOMIE

L'autocar de campagne du joli ministre de l'Économie, apparemment résolu à la jouer modeste, voire pauvre, va sillonner cet été les routes  de France pour se porter au devant de l'électeur. Le costard du Ministre sera, nous dit-on, synchrone avec le véhicule, sans doute un Tati d'entrée de gamme, deux pièces col standard noir (89 €), éventuellement acquis d'occase dans un entrepôt Emmaüs (30 €). Lors des dialogues avec l'électeur, le tutoiement sera de rigueur, les gros mots, bienvenus, jusqu'aux blagues de cul à la manière du regretté Georges Frêche. Histoire d'être en phase avec les préoccupations de l'électrice, le candidat sera flanqué de son épouse et de sa maman, qui sont à peu près du même âge, de loin on les prendrait pour les deux soeurs. On dormira dans les campings, on prendra l'apéro avec le populo sur les terrasses, et qui sait si le ministre n'en viendra pas, oubliant tout de son passé d'inspecteur des finances et de banquier d'affaires, à si bien se plaire parmi ces gens-là qu'il en oubliera les ors, la pompe, la gloire, on ne le verra plus que vêtu d'un vieux jean et d'un T.Shirt sale où le MACRON FOR PRESIDENT pâlit, s'affadit, s'éteint, un jour il ne saura plus qui il est, on le retrouvera clochard sous un pont comme un héros vieillissant de Cormac McCarthy.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire