Géronimots

samedi 30 janvier 2016

AUDENTES FORTUNA JUVAT

Hardiesse inouïe d'un gouvernement italien qui à l'occasion de la venue du Président iranien, n'aura pas hésité à le confronter ex abrupto, sans initiation préalable, à cette oeuvre emblématique de l'Art Contemporain, lors de sa visite du Musée du Capitole ! Certes, l'Iranien n'a rien laissé percer, semble-t-il, de ses réactions intimes, mais du point de vue de Rome c'est déjà beau (un  adjectif honni et banni, on le sait, de notre Art Contemporain) qu'il n'ait pas pris la fuite, plus apeuré par la radicalité épurée et sans concession de cette oeuvre monocolore conçue more geometrico, que par la rencontre statuaire ou picturale d'une Vénus ou d'un Apollon ou d'un Adam et d'une Ève in naturalibus



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire