Géronimots

vendredi 15 mai 2015

MONA S'EN VA

C'est à regret, sans doute, que le Louvre vient de se résoudre à se séparer de la fameuse Mona Lisa, suite à une demande instante du gouvernement japonais, de plus en plus agacé par les diverses modalités d'addiction de ses ressortissants à la (trop?) célèbre toile de Leonard. La mesure fut à son comble quand il fallut s'aviser que les rituelles photos des pommiers en fleurs et du Fuji Yama tendaient à devenir moins nombreuses que celles du sourire obsédant, et peut-être ironique, ou simplement un peu niais, de la nommée ou supposée Lisa del Giocondo. Au-delà de ce prurit patriotique nippon, nous croyons savoir qu'une croissante partie du personnel du Louvre commençait à faire des réactions de rejet de l'immortel chef-d'oeuvre. L'agrément était sur le point d'être donné en haut lieu à un jeu de fléchettes dont la souriante dame aurait fait les frais. Pulvérisant le record du monde, un émir du Golfe aurait déboursé quelque 500 millions d'euros pour mettre la main sur le chef-d'oeuvre qui, enfermé dans un souterrain, à cent mètres sous les sables, sera enfin neutralisé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire