Géronimots

samedi 23 mai 2015

GLOBE(S)

Jan Vermeer + Man Ray = Philippe Mouchès


A peine ce savant austère eut-il posé la main sur son globe céleste, que cet objet se trouva changé en celui que nous voyons, plongeant ipso facto notre homme dans la confusion de ses désirs, partagé qu'il est entre la libido sciendi et la libido amandi ... : va-t-il, peut-être d'une simple amorce de rotation, tenter de retrouver le globe de la connaissance du ciel? Va-t-il rester obnubilé par cet autre globe, d'une  égale splendeur ? A moins qu'il ne trouve moyen de passer sans cesse de l'un à l'autre, d'un simple glissement de la main, sans réussir à se fixer sur aucun de ces deux objets, au risque d'en avoir le tournis et de finir par tomber par terre, et il ne bouge plus, et le globe céleste est redevenu stable tandis que l'autre globe a disparu sous les jupes chastement rabattues de celle qui, lestement descendue de la table, enjambe le corps inanimé de l'homme dont les yeux continuent de rouler, comme des astres, dans leurs orbites.





























"La philologie mène au pire"
( Ionesco La Leçon)
et l'astronomie ... au meilleur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire