Géronimots

mercredi 2 novembre 2016

Un jour qu’en vieux militants mao zélés nous distribuions sur les Champs ce journal, entre nous soit dit, stupide : La Cause du Peuple, je demandai soudain au Castor quel était son poète préféré, et elle me répondit : Loutréamont.

AU-DELÀ DES PRIX D’AUTOMNE : LA RENTRÉE LITTÉRAIRE DE JANVIER
Quelques valeurs sûres :
Dans Ouverture progressive des orifices, Katarina von M nous invite à la découverte palpitante de son corps. 
Dans 45 centimètres cube, Philippe Solex exprime avec une poignante émotion son désir inassouvi de piloter de puissants engins de compétition.
Dans Échancrures, Bernard-Henri Lévy nous révèle le torticolis incurable qui lui est venu après un demi-siècle à lorgner continûment son ombilic.
Dans La position du soumissionnaire, Michel Houellebecq se rit de la « multitude vile » (sic) des adorateurs de son œuvre et de sa personne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire