Géronimots

vendredi 18 novembre 2016

MANUCURÉ & ÉDULCORAN

MANUCURÉ  :  Pris en main par un ecclésiastique.
   Manucuré d'un jour, manucuré pour toujours, si l'on en croit les témoignages de maints douloureux rescapés des sacristies qui, dirait le Dr Cyrulnik, appareillé du concept totipotent qui lui valut sa gloire, n'ont pu accéder à la mirifique résilience.

ÉDULCORAN  :  Version apaisée du livre sacré des mahométans.
  Le djihadiste, feuilletant une édition de l'Édulcoran qui, par suite d'une erreur du facteur, venait de lui parvenir au fond du bunker où il graissait sa kalach et aiguisait, moins sa dialectique, que sa coutellerie, poussa un cri de rage à découvrir, entre autres horreurs, que la lapidation des coupables d'adultère n’y était plus prescrite, pas même pour les femmes, et que l’apostasie n'y était aucunement passible de la peine de mort."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire