Géronimots

vendredi 25 novembre 2016

LOCUS AMOENUS

William McGregor Paxton
Nos fidèles lecteurs auront déjà reconnu l'ami Marcel qui vient de surprendre au bain, dans une anse écartée aux environs de Balbec, l'essaim virginal des jeunes filles en fleurs de la fameuse Recherche du temps perdu. Va-t-il encore une fois perdre le sien en de sinueux et filandreux travaux d'approche ou, tout au contraire, fonçant dans le tas le verrons-nous s'emparer, tel un Romain d'une Sabine, de la plus belle de ces fraîches créatures pour la posséder, s'il en est capable, à l'ombre de quelque bosquet virgilien où se perdre, après l'acte, dans la rêveuse contemplation du sang ruisselant d'entre les cuisses de la déflorée, rougissant l'herbe et la mousse, et - comme dit le poète - et partout colorant en rouge la naturejusqu'à changer le doux paysage en un fluide tableau monochromatique en trois dimensions où, s'il en est capable, ne restera à notre MNS improvisé qu'à plonger, sondant cette mer ou ce lac rouge à la recherche de la belle créature noyée dans son sang, jusqu'à l'atteindre enfin dans les profondeurs et, exténué, essoufflé, la ramener sur la berge et, si vient à lui une feuille ou plutôt une liasse ou plutôt une rame de papier, se lancer sans tarder dans l'intarissable description du beau corps exsangue gisant sous ses yeux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire