Géronimots

mercredi 19 octobre 2016

MERCI POUR CE MOLLEMENT

                 VENTRÉE LITTÉRAIRE D’AUTOMNE

Merci pour ce mollement 
 par Valérie T.  (Éditions l’Opportune)


Un couple d’amants a pour secrète habitude de se retrouver dans une chambre d’hôtel autour d’un opulent plateau de fromages tels que : brie, camembert, coulommiers, pélardon, reblochon, saint-marcellin, neufchâtel. La dame déguste, savoure, compare, commente ses préférences, mais le monsieur se goinfre et bâfre sans retenue. De rendez-vous en rendez-vous il devient toujours plus gros et gras, et ces fromages, qui n’avaient vocation que de prélude gastronomique à l’étreinte amoureuse, en viennent à s’y substituer, au grand dam de la dame qui se met à bouder le rituel fromager, contemple d’un air de dégoût son amant qui s’empiffre et puis, enfin rassasié, se laisse tomber tout habillé sur le lit pour s’y endormir aussitôt, ne laissant à sa maîtresse d’autre issue que de fuir à jamais cette chambre où le sybarite ronfle tout son saoul, sans même sursauter quand, de rage, elle fera claquer la porte et les talons de ses escarpins sur les marches de l’escalier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire