Géronimots

lundi 3 octobre 2016

L'ÉVANGILE SELON SAINT JEAN

"Vieil océan, aux vagues de cristal, tu ressembles proportionnellement à ces marques azurées que l'on voit sur le dos meurtri des mousses ; tu es un immense bleu, appliqué sur le corps de la terre : j'aime cette comparaison", écrit  Lautréamont et s'écrie Maldoror, narrateur farouche mais doué d'humour, à l'encontre de ses futurs zélateurs de la chapelle surréaliste, en tête le pontife Breton. Appliqué sur le corps de l'ado 2016, c'est lui, le bleu de l'éternel jean, qui en a pris un sacré coup, et même plusieurs, c'est lui qui est meurtri, ravagé, saccagé, vandalisé pour preuve de la rébellion, orchestrée par les marques, du djeun décérébré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire