Géronimots

mardi 15 décembre 2015

HÔTAGES


 Ce couple de touristes, tout de blanc vêtus, n'avaient d'autre dessein que de visiter le pays, et les voici tombés entre les mains d'un chef rebelle barbu, en treillis, s'efforçant de faire bonne figure tout en soupesant leurs chances d'être délivrés, soit par le versement  occulte d'une rançon, soit par le biais d'un échange ... Mais il se pourrait que leur apport à la communauté nationale dont ils procèdent soit jugé si peu concluant, ou si grevé de maintes forfaitures, que l'on risque, en haut lieu, de s'en laver les mains, et d'envisager sans trop d'état d'âme qu'ils puissent, dans le meilleur des cas, si ça leur chante, tenter de pactiser avec l'ennemi, monsieur proposant à toutes fins utiles les ressources d'une rhétorique qu'il manie avec autant de brio qu'un jongleur ses quilles ou ses cerceaux, madame toute disposée, pour sa part, à se vouer à sa façon bien à elle à la cause du sexe qui est le sien? Mais peut-être leurs ravisseurs, plus que circonspects quant aux talents dont ces captifs se prévalent, choisiront-ils de les libérer, les relâchant en pleine nature où ces familiers du Flore ou des Deux Magots auront à composer avec de  peu amènes chimpanzés ou des gorilles en rut au sein d'une jungle hirsute qui pourrait bien finir, hélas, par les avaler. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire