Géronimots

lundi 21 décembre 2015

HOME SWEET HOME

(Photo et citation ci-dessus de Henri Bosco sur le journal Facebook de Thierry Maugenest)
Tout récemment encore, voire hier soir, cette maisonnette était  une vaste demeure qui , nul ne sait pourquoi ni comment,  aura mis à profit la nuit noire pour réduire ses dimensions jusqu'à ne plus offrir qu'une seule porte et trois fenêtres, dont une aveugle. Encore n'est-ce pas forcément fini, et les temps pourraient bien être proches où le résiduel édifice devrait tout juste laisser entrer, pas même un adulte, mais  tout juste un enfant qui à peine dans les lieux ne pourra plus, mais plus du tout bouger, tant et si bien que s'il aspire à croître il va lui falloir jouer de tout son corps pour repousser les murs qui menacent, de leur propre mouvement, de l'écraser ...   Souhaitons-lui d'être le plus fort, fût-ce au prix de l'éclatement soudain de la plus que minuscule bicoque, et notre homme - car  c'en est un, désormais, fort loin de son ancien statut d'infans -, encore tout courbatu et meurtri, telle fut la lutte, nous le verrons partir sans se retourner, emportant au fond de sa poche une pierre de ce qui fut sa maison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire