Géronimots

mardi 15 septembre 2015

LE VOL

Ces gentils ados pleins d'empathie ont convié à jouer avec eux, dans la piscine de la résidence, ce pauvre bougre qui en guise de bermuda, tenue de bain obligée de cette moutonnière classe d'âge, n'a pu faire mieux que de se nouer à la diable autour des hanches un méchant lambeau de tissu d'une blancheur douteuse. Sa gestuelle, peu orthodoxe dans le cadre d'un jeu de ballon, ne suggère que trop que loin de  relancer cet objet il serait bien capable, le voyant arriver sur lui, de s'y cramponner comme à  quelque support perdu, et qui lui manque, et c'est alors qu'à la surprise générale le ballon, entre les bras du pauvre hère, pourrait se mettre à grossir, grossir, grossir, comme gonflé par un souffle invisible, et soudainement s'envoler en emportant avec lui l'invité spécial, devenu, d'aquatique, aérien, voire céleste pour peu qu'il en soit déjà à s'absorber dans le ciel bleu, très haut au-dessus des ados mains en visière et puis bras ballants, tout déconfits autant qu'ébaubis de ce vol.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire