Géronimots

jeudi 5 mai 2016

DEUX BLONDES

Placée un peu par hasard, à la faveur d'une kermesse paroissiale, à côté d'une quadragénaire blonde, cette blonde catégorie junior, si elle braque sur son aînée un regard chargé de haine, c'est pour avoir pressenti, sur le visage alourdi, élargi, épaissi de sa voisine, le fatal devenir de son joli minois d'ici quelque vingt ans.





2 commentaires:

  1. Vous êtes bien optimiste : il n'y a aucune vue à long terme chez les politiques. Le regard haineux ici, s'il est effectivement dirigé vers la personne au premier plan, traduit simplement l'envie d'y être, au premier plan, rien de plus... Cette "belle" blonde ne pense pas mieux que ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement d'accord avec vous. Je m'amusais à projeter cette Marion maréchaliste sur un autre plan.

      Supprimer