Géronimots

lundi 21 septembre 2015

LE HARPISTE

Ce nudiste, debout sous son arbre au milieu du paysage, ne peut que se voir au sein de la plus délicieuse Arcadie, du véritable et parfait locus amoenus, sans du tout s'être avisé, semble-t-il, que ces animaux à cornes qui paissent paisibles pourraient, sait-on jamais, soudain se ruer sur lui, tel un torero novice en proie à tout un troupeau, et qui pour tout habit de lumière aurait sa nudité et pour muleta sa harpe, dont il escompte, sans doute, tirer des accents propres à rasséréner les bestiaux? Quand bien même, resterait, prêtes à prendre le relais, ce groupe de femmes qui sournoisement fomentent déjà leur assaut, et c'est pourquoi le présumé harpiste a surtout l'air de s'être fait, de son instrument, un bouclier supposé assurer la protection de ses attributs si ingénument exposés ... Qu'il ne s'étonne pas, dans ces conditions, si dans un instant il est par terre, gigotant sous ce groupe de femmes, et peut-être - d'autant plus dangereuses ? - de vierges, surtout si l'ayant chargé à cinq ou six elles se retrouvent, par l'effet d'un prompt renfort, dix ou douze, voire vingt ou vingt quatre, comme si leurs effectifs doublaient par l'effet d'une scissiparité, ou quelque autre étrange phénomène, et incessamment elles seront au moins un cent, ou davantage, telle une armée d'Amazones, à se démener sur le misérable déjà littéralement disparu sous le furieux amas qui, enfin désassemblé, que laissera-t-il sur le pré, de notre malheureux jeune homme, si ce n'est des débris épars dont aucun n'est saillant sinon, miraculeusement sauvegardée, sa harpe, gisant sur l'herbe comme un appât qui devrait sous peu attirer quelque autre jouvenceau, charmant, tout nu, et voyez-le qui ramasse la harpe, dont il ne sait peut-être même pas jouer, sans s'être avisé que sont déjà sur site cinq ou six femmes, promptes, n'en doutons pas, à se muer en autant de harpies qui ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire